Faites-vous entendre!

Le Code de pratiques pour le soin et la manipulation des bovins laitiers a été publié en 2009 par le Conseil national pour le soin des animaux d’élevage (CNSAE). Soumis à l’ensemble des producteurs laitiers du Canada, il fournit des lignes directrices pour toutes les personnes qui s’occupent des bovins laitiers. Les grands volets du code sont les conditions de logement, l’alimentation, la gestion, la préparation pour le transport, l’euthanasie et d’autres pratiques relatives à l’élevage des animaux.

Le Code comprend des exigences sur les pratiques qui sont jugées acceptables et détermine celles qui ne le sont pas. On y retrouve aussi des recommandations sur des objectifs d’amélioration continue. Les exigences et les recommandations présentées dans le Code sont majoritairement qualitatives. Ce document est d’ailleurs le point d’ancrage de toutes les exigences du volet bien-être animal de notre programme proAction. Le Code est si important que même la Loi sur le bien-être et la sécurité animale du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec s’y réfère.

Le CNSAE prévoit que les codes de pratiques soient examinés au moins tous les cinq ans et révisés au moins tous les 10 ans. Pour le nôtre, le travail de révision a débuté en janvier 2019. Un comité d’élaboration du Code (CÉC), comprenant des représentants d’horizons variés, dont des producteurs, fonctionnaires, experts, chercheurs, spécialistes et vétérinaires, a été mis sur pied. Un comité scientifique a aussi été créé en parallèle afin de mener et de présenter une revue de littérature au CÉC pour les aider dans la révision des pratiques recommandées à la ferme.

___________________________________

Il est primordial que nous prenions le temps de regarder les modifications, de comprendre leurs conséquences sur nos fermes respectives et de formuler des commentaires constructifs pendant la période de consultation.

___________________________________

 

Le fruit du travail de révision est présenté au public et ouvert aux commentaires pendant 60 jours, soit du 29 novembre 2021 au 27 janvier 2022. Et tout le monde est invité à se prononcer. Pour la dernière édition du code, en 2009, à peine plus de 100 répondants ont participé à l’exercice. Mais dans les dernières années, on remarque qu’un nombre grandissant de personnes participent aux consultations publiques. Par exemple, en 2014, pour la révision du code dans la production porcine, ce sont plus de 4 700 personnes qui ont participé à la consultation, principalement des membres du grand public et des organisations de défense des droits des animaux.

Les changements au code vont avoir des impacts directs sur nos fermes et sur la gestion quotidienne de nos troupeaux. Il est primordial que nous prenions le temps de regarder les modifications, de comprendre leurs conséquences sur nos fermes respectives et de formuler des commentaires constructifs pendant la période de consultation. C’est la seule occasion que nous avons d’influencer les nouvelles pratiques, puisque tous les apports et opinions recueillis seront examinés par le CÉC pour le choix des exigences finales du code. Tous les producteurs de lait sont invités à participer à l’exercice, mais aussi les employés, familles, conseillers, représentants, partenaires et autres membres de l’industrie laitière. Il est nécessaire de garder en tête qu’ils s’appliqueront à l’ensemble des producteurs.

Plusieurs outils seront mis à votre disposition pour vous exposer les principaux changements. Un webinaire sera présenté par Les Producteurs de lait du Québec et Lactanet le 3 décembre. Pour ceux qui ne pourront y assister en direct, ce webinaire demeurera disponible pour écoute en rediffusion sur la plateforme U+ de l’Union des producteurs agricoles. Des rencontres d’information seront aussi tenues dans toutes les régions. Il ne faut pas hésiter à surveiller votre extranet ou communiquer avec votre secrétaire ou vos élus régionaux pour en apprendre plus sur les différentes activités prévues. Les exigences de bien-être animal qui seront dans le nouveau Code de pratiques doivent être appropriées et justes afin d’assurer une saine gestion de nos troupeaux laitiers. Faites-vous entendre et participez en grand nombre!

Considérant la montée des attentes sociétales envers notre secteur, il est fort probable que la consultation cette année attire encore plus de répondants. Dans ce contexte, il est primordial que la voix des producteurs de lait soit aussi entendue et leur expertise mise à profit. La période de commentaires publics, qui se déroule du 29 novembre 2021 au 27 janvier 2022, est essentielle pour la solidité du Code de pratiques. J’encourage tous les producteurs à y participer et à se prononcer.

 

SignatureDanielGobeil

 

 

 

Daniel Gobeil, président

 

Télécharger l’éditorial du président