Lait diafiltré

L’importation des produits laitiers au Canada est limitée par des tarifs douaniers, un contrôle essentiel au bon fonctionnement de la gestion de l’offre. Or, depuis la fin des années 90, des ingrédients laitiers entrent au pays sans tarifs en utilisant des failles du classement tarifaire pour contourner les limites d’importation. Le cas actuel le plus grave est celui des isolats de protéines laitières (IPL), des concentrés de protéines laitières qui remplacent de plus en plus la protéine du lait frais canadien dans la fabrication de certains produits laitiers. Les importations d’IPL ont atteint plus de 32 000 tonnes en 2015, causant des pertes de plus de 220 millions de dollars aux producteurs. Si rien n’est fait à court terme pour mettre fin à ce contournement, la gestion de l’offre et l’avenir des fermes laitières canadiennes sont menacés.

Documents d’information

 

3_Fiche_Importations_1
Brochure explicative

Importations d’ingrédients laitiers – Nos fermes laitières menacées
Télécharger

 

 

 

 

 

 

 

Image_Tract_FR_Ottawa

Tract – Lait diafiltré
Télécharger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqués de presse

2016-06-02

Ottawa, 2 juin 2016 — Quelque 2500 producteurs de lait de toutes les régions du Québec se sont rassemblés aujourd’hui devant la Chambre des communes avec leurs collègues d’ailleurs au Canada. Par ce rassemblement, les producteurs de lait de l’ensemble du Canada ont démontré sans équivoque l’importance de la gestion de l’offre pour l’avenir de leurs entreprises et demandé au gouvernement d’agir pour corriger les diverses lacunes de gestion des frontières qui minent l’efficacité de leur modèle depuis maintenant quelques années. Ils réclament des gestes concrets du gouvernement fédéral dans le dossier du lait diafiltré et veulent aussi obtenir la confirmation qu’il les compensera pour les dommages annuels d’environ 400 millions de dollars que leur causera à terme l’entrée en vigueur des ententes de libre-échange du Partenariat transpacifique (PTP) et de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne.

2016-05-27

Longueuil, 27 mai 2016 — Des producteurs de lait de toutes les régions du Québec prendront la route en tracteur le lundi 30 mai pour se rendre à Ottawa. Des milliers de leurs confrères et consœurs du Québec, et d’ailleurs au Canada, se joindront à eux lors d’un rassemblement qui se tiendra le jeudi 2 juin devant la Chambre des communes.

2016-05-06

Le chaos du lait mondialisé

Réplique des Producteurs de lait du Québec, publiée dans La Presse plus le vendredi 6 mai 2016, au texte « Le Bordel diafiltré » de Sylvain Charlebois, du jeudi 5 mai 2016.

 

2016-05-04

Longueuil, le 3 mai 2016 – C’est avec déception que Les Producteurs de lait du Québec (PLQ) accueillent l’annonce du gouvernement Trudeau dans le dossier du lait diafiltré aujourd’hui. La Chambre des communes réfère le problème au comité permanent de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire qui aura 30 jours pour consulter les producteurs et l’industrie laitière afin de trouver une solution.

Mont-Tremblant, le 13 avril 2016 – C’est dans le cadre de l’assemblée générale annuelle des Producteurs de lait du Québec (PLQ) que le président de l’organisation, M. Bruno Letendre, a dévoilé les gagnants du prix Lait’xcellent 2015.

2016-04-15

Mont-Tremblant, le 14 avril 2016 – Au sortir de leur assemblée générale annuelle, les Producteurs de lait du Québec sont plus déterminés que jamais à obtenir que le gouvernement du Canada agisse rapidement pour faire respecter les normes de fabrication du fromage en ce qui a trait au lait diafiltré.

2016-04-12

Longueuil, le 12 avril 2016 – Exaspérés par l’inaction du gouvernement fédéral, le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêcheries du Québec, Pierre Paradis, le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), Marcel Groleau, le président des Producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre, et le président d’Agropur coopérative laitière, Serge Riendeau, ont réclamé que le fédéral fasse respecter les normes fromagères. Entreprises québécoises de transformation laitière qui appuient la demande des producteurs de lait.

2016-03-10

Ottawa, le 10 mars 2016 – « Depuis plusieurs années, les producteurs de lait sont aux prises avec une problématique de contournement des contrôles frontaliers. Il y a eu les mélanges d’huile de beurre et de sucre à la fin des années 1990. Plus récemment, celle de l’importation, sans limites et sans tarifs, de concentrés protéiques liquides a pris des proportions très inquiétantes » a expliqué le directeur général des Producteurs de lait du Québec, monsieur Alain Bourbeau, alors qu’il prenait la parole devant les parlementaires de la Chambre des communes au sujet du problème d’importation d’isolats de protéines laitières (IPL) et de lait diafiltré. Il s’est exprimé d’abord devant le Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire le 9 mars puis devant le Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts du Sénat, aujourd’hui le 10 mars.