Ententes commerciales

La gestion de l’offre et les ententes commerciales

2_Fiche_EntentesCommerciales_1La gestion de l’offre et les ententes commerciales

L’accord économique et commercial global avec l’union européenne

Le 18 octobre 2013, le gouvernement du Canada a conclu un accord de principe avec l’Union européenne (UE) dans la négociation de l’Accord économique et commercial global (AECG). L’accord accorde à l’UE une concession majeure dans le fromage, soit de 17 700 tonnes de fromages, dont 16 000 tonnes de fromages fins. Cette concession pourrait représenter jusqu’à 30 % du marché de détail de ces fromages. Sur la base de la croissance annuelle du secteur des fromages fins qui n’est que de 1 %, ce secteur risque de connaître au total un recul de 25 % au terme de la mise en œuvre du nouveau contingent tarifaire sur une période de 5 ans.

5_AECG_Saviez-vousAECG – Saviez-vous que?

Télécharger

L’accord de libre-échange du Partenariat transpacifique

La négociation multilatérale de libre-échange du Partenariat transpacifique (PTP), dans laquelle le Canada a été activement engagé depuis 2012, s’est conclue en octobre dernier à Atlanta par un accord de principe. Cet accord de principe doit être entériné par les parlements des pays signataires avant d’entrer en vigueur. Pour conclure cet accord, le Canada a fait une concession dans le secteur laitier qui représente entre 3,4 % et 4 % du marché laitier canadien, selon les scénarios optimistes ou pessimistes. Toutes proportions gardées, les concessions du Canada sont plus importantes que celles offertes par les États-Unis et le Japon aux autres pays.

PTP_FoireQuestionsFoire aux questions – Partenariat tranpacifique

Télécharger

 

 

 

;

 

 

 

L’impact du PTP et de l’AECG en bref

L’entrée en vigueur combinée des deux accords commerciaux entraînera, à terme, une perte récurrente pour les producteurs d’environ 6 % du marché laitier canadien, qui s’additionne aux 8 % de parts de marché déjà concédées par le Canada à ses partenaires commerciaux dans des accords précédents.

• Pertes en vente de lait (revenu brut) d’environ 400 millions de dollars par année:
– PTP (250 millions de dollars);
– AECG (150 millions de dollars);
• Pertes annuelles permanentes de ventes de lait de 29 000 $ à 33 000 $ par ferme québécoise.