ALENA

La renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) est en cours depuis le 16 août 2017. Il est de notoriété publique que l’industrie laitière américaine veut plus d’accès au marché canadien des produits laitiers pour y écouler ses surplus.

 

Le Canada doit préserver la gestion de l’offre

Le lundi 14 août 2017, la ministre Chrystia Freeland a exposé les objectifs canadiens dans la renégociation de l’accord. Voici l’énoncé du 6e objectif :

Le Canada confirmera et préservera les éléments de l’ALENA que les Canadiens[1] jugent essentiels dans l’intérêt national, y compris […] l’exception visant à préserver la culture canadienne et le système de gestion de l’offre du Canada.

Nous sommes reconnaissants au gouvernement canadien de cette position et nous l’appuierons dans ses efforts pour l’atteindre.

[1] Deux sondages indépendants publiés en mai, ceux d’Abacus Data et de Campaign Research, confirment respectivement un appui de 77 % et de 75 % des Canadiens à cette politique.

 

Nous demandons que dans la renégociation de l’ALENA :

  • L’exception préservant la gestion de l’offre soit maintenue intégralement
  • Qu’aucune augmentation des contingents tarifaires et aucune diminution des tarifs hors contingents ne soient accordées

 

 

Fiche d’information

 
 
 
 
 
 
 
 

Communiqué de presse – La demande des États-Unis d’abolir la gestion de l’offre est totalement inacceptable