Profil et impact de la production laitière

Le secteur laitier du Québec a de tout temps été et demeure le premier secteur agricole en importance au Québec.

3a_profiletimpactdelaproductionlaitiereLa production laitière québécoise est un rouage important de l’économie dans l’ensemble des régions du Québec. Les quelque 12 000 propriétaires de fermes laitières réparties sur l’ensemble du territoire mettent en marché, chaque année, plus de 3 milliards de litres de lait pour une valeur à la ferme de plus de 2 milliards de dollars, soit 28 % de l’ensemble des recettes agricoles québécoises. Bon an, mal an, les entreprises laitières du Québec investissent plus de 500 millions de dollars pour maintenir ou améliorer leurs installations. Les fermes laitières du Québec étaient à la source de 82 661 emplois (directs, indirects et induits) en 2014, pour l’ensemble de la filière, et ont généré 6,15 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) canadien. La production laitière a entraîné pour 2014 des retombées fiscales totales de 1,3 milliard de dollars aux différents paliers de gouvernements.

À l’échelle du Canada, ce sont 36 % des recettes découlant de la production laitière qui proviennent du Québec, ce qui en fait la principale province productrice de lait au Canada. Le Québec figure au premier rang des provinces, que ce soit pour le volume de lait produit ou pour le nombre de fermes engagées dans cette production. La production laitière vient au troisième rang des activités agricoles canadiennes avec près de 11 % des quelque 41 milliards de recettes monétaires totales de l’agriculture.

Les conditions climatiques, de pluviométrie et des sols ont, depuis toujours, conféré au Québec des avantages pour la production d’herbages et de pâturages. Cet approvisionnement fourrager abondant et de qualité était et demeure encore aujourd’hui un atout important pour notre province et sa production laitière.

La taille et le nombre de fermes

La ferme laitière québécoise possède un troupeau moyen de 70 vaches et livre près de 600 000 litres de lait par année. Au Canada, le troupeau moyen est de 84 vaches. Il y a quelque 5 500 fermes laitières au Québec, réparties sur tout le territoire cultivable, alors qu’il y en a près de 11 000 pour tout le Canada.

Dans toutes les productions et dans pratiquement toutes les régions du monde, la tendance est à la diminution du nombre de fermes. Le secteur laitier québécois n’y échappe pas. Toutefois, le rythme de rationalisation observé au Québec est en général égal ou un peu plus lent que celui de la plupart des pays où la production laitière est aussi importante.

Le profil des fermes canadiennes est davantage comparable à celui des fermes européennes et du Nord-Est américain qu’à celui des fermes de l’Ouest américain et de l’Océanie. Par exemple, avec la taille des troupeaux de l’Ouest américain (plus de 1 000 vaches), le Canada compterait 940 fermes laitières et il ne faudrait que 340 fermes au Québec, au lieu des quelque 5 500 encore actives aujourd’hui, pour produire la même quantité de lait.