La traite

La traite des vaches s'effectue deux fois par jour, 365 jours par année.

2c2_latraite02Les vaches laitières sont traites au moins deux fois par jour, le matin et le soir. À l’échelle de la province, ce sont plus de 20 millions d’heures de travail qui sont consacrées à cette activité sur une base annuelle.

Grâce aux progrès technologiques, plusieurs producteurs ont troqué la salle de traite traditionnelle pour un robot de traite. Un tel robot peut traire de 50 à 70 vaches par jour pour un total de 150 à 200 traites quotidiennes ou environ 2 000 litres de lait. C’est une solution qui permet aux producteurs de simplifier leur travail et d’augmenter le nombre de traites par jour tout en réduisant les contraintes liées à un horaire de traite matin/soir et, donc, les besoins en main-d’œuvre de la ferme.2c2_latraite01

Bien que le robot de traite gagne en popularité, les salles de traite sont encore d’actualité au Québec sur les fermes à stabulation libre. Il en existe plusieurs modèles :

Épi

Modèle le plus populaire au Québec depuis une trentaine d’années, la salle de traite en épi permet d’avoir un groupe de vaches à la traite pendant que le producteur prépare un deuxième groupe de vaches. Les vaches sont placées à un angle de 45° par rapport à la fosse de traite. Avec les trayeuses automatiques et ce modèle de salle, la traite peut être effectuée par une seule personne.

Parallèle

La salle de traite en parallèle ressemble beaucoup à la salle de traite en épi : les vaches entrent par groupe d’un côté ou l’autre de la fosse de traite. Elles se tiennent à 90° de la fosse et sortent à l’avant de la salle une fois la traite terminée. Puisque les vaches sont plus près les unes des autres que dans le modèle en épi, l’efficacité de la traite est améliorée. Cette salle est surtout utilisée pour les troupeaux de plus de 100 vaches.

Auto-tandem

Dans la salle de traite auto-tandem, les vaches sont alignées parallèlement à la fosse de traite. Les vaches sont traites individuellement plutôt que par groupe. Ce modèle de salle est surtout recommandé pour les petits troupeaux.

À un pallier

La salle à un pallier est avantageuse pour les petites fermes, car elle peut être aménagée à même les anciens équipements de l’étable. Tout comme la salle auto-tandem, ce modèle permet une traite individuelle des vaches.

L’équipement, la technique et l’hygiène jouent un rôle primordial pour éviter le développement ou le transfert de bactéries qui pourraient nuire à la qualité du lait.

Bassin refroidisseur

Lorsque la vache est traite, le lait est conduit par les tuyaux du lactoduc dans le bassin refroidisseur qui se trouve dans la laiterie adjacente à l’étable.

Le rôle du bassin refroidisseur est justement de refroidir le lait et de le garder au froid. En moins d’une heure, le lait passe de 38 °C à une température équivalente à celle du réfrigérateur, soit entre 1 et 4 °C. Ce procédé permet d’éviter le développement de bactéries non désirables en attendant l’arrivée du camion-citerne.

Bassin refroidisseur