La collecte de lait

2c3_collectedulait01Tous les deux jours, le camion-citerne recueille le lait à la ferme. Avant de puiser le lait du bassin, le transporteur, aussi appelé essayeur, doit effectuer certains tests afin de déterminer si le lait peut être chargé ou non. Il en vérifie la température, l’apparence et l’odeur. Il procède aussi au prélèvement d’échantillons pour déterminer la teneur du lait en matière grasse, en protéines et en lactose. Ce sont ces composants qui déterminent le revenu du producteur.

Des échantillons pour assurer la qualité du lait

Quatre fois par mois, l’essayeur prend un échantillon supplémentaire destiné à tester les cellules somatiques dans le lait, qui constituent un bon indicateur de l’état général de la santé des pis du troupeau. Les cellules somatiques présentes dans le lait sont principalement constituées de globules blancs, lesquels sont produits par la vache pour détruire les bactéries ayant pénétré dans le pis et responsables de la mammite, ainsi que pour régénérer les tissus endommagés. Les globules blancs sont toujours présents dans le lait, et leur nombre augmente lorsqu’un agent infectieux s’introduit dans le pis ou lorsque celui-ci est abimé.

Une fois par mois, l’essayeur prend aussi un échantillon destiné à tester le nombre de bactéries présentes dans le lait.

Une fois arrivé à l’usine, on reprend de nouveaux échantillons du lait contenu dans le camion-citerne afin de s’assurer que le lait répond aux critères de qualité qui lui sont imposés.