Gestion de l’offre : pour une agriculture à échelle humaine

Alain Dubuc n’aime pas la gestion de l’offre en agriculture. Il critique régulièrement cette politique agricole, qui s’applique à la production laitière, de la volaille et des œufs, même si, comme il le reconnaît dans sa chronique du samedi 7 octobre, elle assure « aux agriculteurs un revenu stable et décent ». Voici quelques faits qui remettent les choses en perspectives dans notre réplique intitulée « Gestion de l’offre : pour une agriculture à échelle humaine ».