ALENA: les concessions dans le secteur laitier, ça suffit!

Longueuil, le 30 septembre 2018 – À quelques heures de l’échéance fixée par l’administration américaine pour renouveler l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), les secteurs sous gestion de l’offre s’inquiètent vivement des concessions possibles du gouvernement canadien, plus particulièrement dans le secteur laitier.

 

« Le gouvernement du Canada doit résister aux demandes injustifiées des États-Unis et continuer de refuser toute concession dans les secteurs sous gestion de l’offre. Nos producteurs n’ont pas à faire les frais de chaque négociation commerciale. Ça suffit! », a déclaré le président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA) et porte-parole du Mouvement pour la gestion de l’offre, Marcel Groleau.

 

La gestion de l’offre au Canada génère plus de 350 000 emplois. Le secteur laitier en génère à lui seul 221 000 et contribue à la hauteur de 19,9 G$ au PIB. Au Québec, les 6 513 fermes familiales des productions sous gestion de l’offre génèrent 116 000 emplois et sont à la source de 8,7 G$ en contributions au PIB et de 2,1 G$ en retombées fiscales. Elles jouent un rôle déterminant dans l’occupation du territoire de nos régions.

 

Cliquez sur le lien pour lire le communiqué ALENA: le gouvernement canadien ne doit pas sacrifier encore une fois les producteurs laitiers