AGA – ALENA: Finies les concessions!

Les Producteurs de lait du Québec s’inquiètent pour l’avenir des 5 300 fermes familiales et les 83 000 emplois générés par la production laitière, alors que les négociations de l’ALENA s’intensifient. « La menace constante de nouvelles concessions de marchés – qui plane sur nos fermes et nos familles, nos investissements financiers et humains – doit arrêter. Le secteur laitier a assez servi de monnaie d’échange dans les accords commerciaux. C’est assez! » s’est insurgé le président des Producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre, en assemblée générale annuelle.

 

Le Canada doit demeurer très ferme dans l’objectif qu’il s’est donné au tout début des négociations : celui de maintenir l’exception qui préserve la gestion de l’offre dans l’accord. « À ce jour, le Canada rejette fermement la demande américaine d’abolir notre politique agricole. Leur propre politique agricole, le Farm Bill de 1 000 milliards de dollars, qui subventionne directement ou indirectement leurs agriculteurs n’est pas sur la table de négociations. Rien ne justifie que la nôtre le soit! » a rappelé M. Letendre.

 

Communiqué: « ALENA: Finies les concessions dans la gestion de l’offre« .